La prévention du diabète de type 2

Il existe des preuves irréfutables que l’apparition du diabète de type 2 peut être évitée, ou tout au moins retardée chez des individus à haut risque. La plupart des preuves sont tirées d'études incluant des personnes atteintes d'intolérance au glucose. Les modifications comportementales et les interventions pharmacologiques se sont avérées être tous deux efficaces, et ont permis de réduire l'apparition du diabète dans plus de 60% des cas. Globalement, les données indiquent que les conseils quant au mode de vie à suivre afin de favoriser un changement de comportement, comme la perte de poids (pour les personnes en surcharge pondérale), accroître l'activité physique et avoir une alimentation saine est plus efficace que les interventions pharmacologiques 1 . Par exemple, pour six personnes à haut risque traitées par des conseils sur le mode de vie à suivre, un nouveau cas de diabète sera évité sur cinq ans, alors que pour éviter un nouveau cas avec l’aide d'un médicament oral contre le diabète, environ 11 personnes devront être traités. Il est aussi prouvé que le risque réduit de développer le diabète grâce aux conseils quant au mode de vie à suivre persiste bien plus longtemps après interruption du traitement ; c’est ce qu’ont révélé les résultats d'une étude menée en Chine qui montrent que 20 ans plus tard les bénéfices sont toujours apparents.

Traduire les résultats d'essais de prévention au sein de la communauté

Le défi consiste maintenant à traduire les résultats d’études et recherches bien documentées en initiatives de prévention du diabète abordables et réalisables aussi bien dans les pays à haut revenu qu’à faible revenu. Le défi consiste à trouver un moyen rentable des plus efficaces pour identifier les personnes présentant un risque élevé de développer le diabète, et de fournir ensuite une intervention efficace qui soit réalisable et abordable dans le contexte local. Bien qu'il existe des exemples de telles initiatives, elles restent d’envergure limitée et leur évaluation fait défaut. Il est également clair qu'une initiative développée pour une population cible ou un groupe d’individus bien précis, puisse ne pas convenir à une autre population ou groupe d’individus. Ainsi, les initiatives au sein d’une communauté visant à la prévention du diabète de type 2 chez les individus à haut risque doivent être développées et évaluées pour et dans un contexte local spécifique dans lesquelles elles seront menées.

Les efforts nationaux pour prévenir le diabète

Il est reconnu que, s'il est important d'identifier les individus à risque élevé de développer le diabète en termes d’efforts au niveau de la prévention, l’impact restera limité sur le taux de diabète au niveau national. Des mesures qui réduisent le risque au niveau de toute la population sont également nécessaires. Les faits montrent que des améliorations relativement modestes au niveau de la nutrition, de la réduction de l'obésité et de l'augmentation de l'activité physique, peuvent avoir un impact important sur les taux de diabète et les autres maladies chroniques présentant les mêmes facteurs de risque (comme les maladies cardio-vasculaires et de nombreux cancers) si elles sont appliquées à toute une population. Beaucoup plus d'attention doit être donnée quant à la manière de parvenir à ces changements sur la population à plus grande échelle. Le projet DEHKO en Finlande 2  constitue un bel exemple d'une approche globale de la prévention et de la gestion du diabète ; celle-ci vise à améliorer la nutrition et l'activité physique au sein de la population, à identifier et fournir un soutien individualisé aux personnes à risque élevé de développer le diabète et à aider à la détection précoce et la gestion de ceux qui atteints du diabète (voir l'encadré 4.2).

Le rapport coût-efficacité de la prévention

Les évaluations économiques des approches destinées à identifier et fournir des mesures préventives pour les personnes à risque élevé de développer le diabète suggèrent généralement le caractère coût-efficacité positif de ces approches. Toutefois, la plupart des évaluations présentent encore de nombreuses incertitudes et il est nécessaire de travailler davantage pour examiner le rapport coût-efficacité des interventions dans la pratique quotidienne. Le défi est encore plus important quand il s’agit de l'évaluation du rapport coût-efficacité des mesures au niveau de toute une population.

Le document de référence sur la prévention du diabète de type 2 sur lequel est basé ce résumé est disponible dans la section téléchargements.

Encadré 4.1 Les plans nationaux de prévention du diabète 3 

Les initiatives du gouvernement devraient inclure :
• Plaidoyer
—Soutenir les associations nationales et des organisations non gouvernementales
—Promouvoir les arguments économiques pour la prévention
• Soutien de la communauté
—Assurer dans les écoles l'éducation sur la nutrition et l'activité physique
—Promouvoir les possibilités d'activité physique par l'aménagement urbain (par exemple à encourager le cyclisme et la marche)
—Soutien aux complexes sportifs destinés à la population
• Fiscal and legislative
—Examiner le prix, l'étiquetage et la publicité des denrées alimentaires
—Faire respecter la réglementation au niveau de l'environnement et des infrastructures (par exemple, planification urbaine et la politique des transports visant à améliorer l'activité physique)
• Engagement du secteur privé
—Promouvoir la santé au travail
—Assurer des politiques alimentaires saines dans l'industrie alimentaire
• Communication avec les médias
—Améliorer le niveau de connaissances et de motivation de la population (presse, télévision et radio)

Encadré 4.2 Exemples de programmes de prévention

Finlande

Le Programme de développement pour la prévention et le traitement du diabète en Finlande (DEHKO 2000-2010) 2  a été le premier programme national du diabète à mettre en œuvre des stratégies pour la prévention du diabète de type 2 sur une population à grande échelle. Il est maintenant dans sa phase finale après presque une décennie d'activités, mais d'autres plans sont prévus. DEHKO est un programme très observé en raison du niveau de compréhension sur lequel il a fonctionné et est parvenu à réduire l’incidence du diabète au niveau de toute une population tout en améliorant la qualité des soins liés au diabète.

Le projet FIN-D2D (2003-2008) au sein DEHKO et le projet de suivi de D2D sont spécifiquement chargés de la mise en œuvre du programme de prévention du diabète de type 2. La FIN-D2D projet a également développé de nouveaux modèles de prévention destinés à être diffusés à tous les centres de soins de santé primaires et aux unités de soins de santé de travail en Finlande. L'efficacité et le rapport coût-efficacité de ces nouvelles pratiques de soins et de prévention sont actuellement évalués. Le projet travaille actuellement à faire de la prévention du diabète et des maladies cardio-vasculaires une partie de la routine de soins de santé. Plus d'informations sur DEHKO, coordonné par l'Association finlandaise du diabète, sont disponibles sur www.diabetes.fi.

Amérique latine

Un projet visant à réduire le fardeau que représente le diabète de type 2 par l'intermédiaire de l'éducation et des changements au niveau du mode de vie chez les personnes à haut risque est actuellement en cours de développement en Amérique latine. Le projet LATIN_PLAN vise à mettre en œuvre un programme d'intervention au niveau des soins de santé primaires en Argentine, au Brésil, en Colombie, en Équateur, au Pérou, en Uruguay et au Venezuela.

Le projet est basé sur des données actuelles et les meilleures pratiques dans la prévention du diabète de type 2, notamment parmi les projets européens de prévention du diabète (DE-PLAN et IMAGE projects). Il vise aussi à développer et mettre en œuvre un programme d'études pour les gestionnaires de la prévention du diabète en Amérique latine. Celui-ci fournira une base pour des activités à long terme au niveau de la population, et garantira la durabilité et la continuité au niveau de la communauté. Le projet est coordonné par l'Unité de recherche de l'Hôpital universitaire de La Paz à Madrid, en Espagne. Plus d'informations sont disponibles auprès de de_plan@ceiis.e.telefonica.net.

1: Gillies CL, Abrams KR, Lambert PC, et al. Pharmacological and lifestyle interventions to prevent or delay type 2 diabetes in people with impaired glucose tolerance: systematic review and meta-analysis. BMJ 2007; 334 (7588): 299.

2: Finnish Diabetes Association. Development Programme for the Prevention and Care of Diabetes in Finland DEHKO 2000-2010. 2009. http://www.diabetes.fi/sivu.php?artikkeli_id=831

3: Alberti KG, Zimmet P, Shaw J. International Diabetes Federation: a consensus on Type 2 diabetes prevention. Diabet Med 2007; 24 (5): 451-463.