Le diabète

Le diabète sucré est présent chez presque toutes les populations de la planète et les preuves épidémiologiques suggèrent que sans prévention effective et programmes de contrôle, le diabète ne fera qu’augmenter 1 .

Le diabète de type 1 ne concerne généralement qu’une minorité de la totalité de la population atteinte du diabète ; cela dit, son incidence ne cesse d’augmenter, aussi bien dans les pays pauvres que les pays riches. C’est sa forme prédominante chez les plus jeunes dans la plupart des pays à haut revenu(Voir Le diabète chez les jeunes).

Le diabète de type 2 constitue de 85 à 95 % de tous les diabètes dans les pays à haut revenu 1  et peut atteindre un pourcentage encore plus important dans les pays à bas et moyen revenu. Le diabète de type 2 est répandu et se présente aujourd’hui comme un sérieux problème de santé publique, qui dans la plupart des pays, a évolué de concert avec des changements sociaux et culturels toujours plus rapides, une population vieillissante, une urbanisation grimpante, des changements dans les habitudes alimentaires, une activité physique plus réduite ou encore d’autres schémas comportementaux et d’hygiène de vie moins saine 1 .

Le diabète gestationnel est aussi répandu, et, comme l’obésité et le diabète de type 2 qui y sont des conditions associées, il ne cesse d’augmenter à travers le monde. Le risque de développer le diabète après un diabète gestationnel est très élevé. Tout comme la prévalence de diabète de type 2 augmente au sein même d’une population, la prévalence du diabète gestationnel aussi 2 . La prévalence du diabète gestationnel reportée a varié largement selon les populations concernées. Une part de cette variation s’explique par les différents critères de diagnostiques et méthodes de détection employés des centres. Cependant il n’a pas été possible d’estimer la prévalence du diabète gestationnel séparément puisqu’il n’existe que peu d’études sur le diabète gestationnel basées sur la population. Il est admis que les problèmes du diabète gestationnel doivent être abordés et que des recherches plus poussées doivent être menée sur le sujet.

Les méthodes utilisées ici pour estimer la prévalence du diabète sont assez conservatives et sont principalement basées sur les changements dans la taille des populations et la structure des âges. Il n’a pas été possible dans ces projections de prendre en compte les tendances de l’obésité alors même que les projections pour les pays à bas et moyen revenu prennent elles en compte les tendances relatives à l’urbanisation. Si les niveaux d’obésité continuent d’augmenter il est possible que la prévalence du diabète sera encore plus grande que ce qu’il est reporté ici.

La prévalence

On estime qu’approximativement 285 millions de gens sur la planète, soit 6,6% des gens dans la tranche d’âge 20-79 ans, développeront un diabète d’ici 2010, dont 70% desquels vivent dans des pays à bas et moyen revenu. Ce nombre est supposé encore augmenter de plus de 50 % sur les 20 prochaines années si des programmes de prévention ne sont pas mis en place. D’ici 2030 on prévoit que quelque 438 millions de personnes, ou 7.8% de la population adulte, sera atteinte du diabète. Les plus fortes augmentations auront lieu dans les régions caractérisées par des économies émergentes (voir Figure 2.1)

 
 
 
Distribution de l’âge
Les 40-59 ans représente la tranche d’âge la plus largement touchée par le diabète avec 132 millions de personnes atteintes du diabète en 2010 dont plus de 75% desquels vivent aujourd’hui dans des pays à bas et moyen revenu.
 
D’ici 2030 on prévoit qu’il y aura 188 millions de personnes atteintes du diabète toujours dans la tranche d’âge 40-59 ans. Plus de 80 % de ces personnes vivront dans des pays en voie de développement ou nouvellement développés. La tranche d’âge 60-79 ans sera quant à elle encore plus touchée avec quelque 196 millions de personnes atteintes du diabète (Voir Figure 2.2).
 
 
La distribution des genres
Les estimations pour 2010 et 2030 montrent peu de différences entre les hommes et les femmes en ce qui concerne le nombre de personnes atteintes du diabète. On s'attend a ce qu'en 2010 il y ait un million de femmes de plus que d'hommes atteintes du diabète (143 millions pour les femmes contre 142 millions pour les hommes). Cela dit cette différence augmentera fort probablement jusqu'a six millions en 2030 (222 millions pour les femmes contre 216 million pour les hommes).
 
La distribution urbaine et rurale
Il y a plus de gens atteint du diabète vivant en milieu urbain qu’en milieu rural. Dans les LMC, ce nombre est estimé à 113 millions en 2010 en ce qui concerne le milieu urbain et à 78 millions en milieu rural. D’ici 2030 on s’attend à ce que cette différence s’élargisse encore pour atteindre 228 millions de gens atteints en milieu urbain contre 99 millions dans les communautés rurales.
 
 
Carte 2.1 Les estimations de prévalence (%) du diabète (chez les 20-79 ans) en 2010
Go to the map section and select the map of your choice
 
Carte 2.2 Les estimations de prévalence (%) du diabète (chez les 20-79 ans) en 2030
Go to the map section and select the map of your choice
 
 

 

 

1: World Health Organization. Prevention of diabetes mellitus. Report of a WHO Study Group. Geneva: World Health Organization; 1994. No. 844.

2: Hunt KJ, Schuller KL. The increasing prevalence of diabetes in pregnancy. Obstet Gynecol Clin North Am 2007; 34 (2): 173-99, vii.