Europe (EUR)

Les 54 pays et territoires de la région Europe présentent des populations diverses et des niveaux de richesse différents. Le produit intérieur brut (PIB) varie de plus de 81 000 USD par habitant au Luxembourg à moins de 2 000 USD dans plusieurs pays d'Europe de l'Est.  1 

Le vieillissement de la population dans la région aura pour effet d'augmenter le nombre de personnes susceptibles de développer le diabète et fera peser un fardeau financier encore plus lourd sur les systèmes de santé.

EUROPE AT A GLANCE

Prévalence

Le nombre de personnes atteintes de diabète dans cette vaste région en 2011 est estimé à 52,8 millions, soit 8,1 % de la population adulte. Le pays qui affiche le taux de prévalence le plus élevé (10,0 %) et qui abrite le plus grand nombre de personnes atteintes de diabète (12,6 millions) est la Fédération de Russie, tandis que la Moldavie enregistre un taux de prévalence estimé du diabète de 2,8 % seulement. Après la Fédération de Russie, les pays qui enregistrent la prévalence la plus élevée (%) sont le Portugal, Chypre, la Pologne, l'Arménie et la Biélorussie. À l'inverse, les pays comptant le plus grand nombre de personnes atteintes de diabète se situent essentiellement en Europe occidentale. Il s'agit notamment de l'Allemagne, de l'Italie, de la France, du Royaume-Uni et de l'Espagne.

L'âge est un facteur de risque important pour le diabète de type 2. Dans la région Europe en 2011, un tiers de la population a plus de 50 ans et ce chiffre devrait passer à 40 % d'ici 2030. Les taux de prévalence élevés du diabète de type 2 et d'intolérance au glucose (IG) sont dans une large mesure une conséquence du vieillissement de la population de la région.

La région Europe est celle qui compte le plus grand nombre d'enfants atteints de diabète de type 1, avec environ 116 100 enfants en 2011. Elle enregistre également une des incidences de diabète de type 1 chez les enfants les plus élevées, avec 17 900 nouveaux cas en 2011. Les pays qui contribuent le plus aux chiffres généraux du diabète de type 1 chez les jeunes sont le Royaume-Uni, la Fédération de Russie et l'Allemagne.

Mortalité

Un décès sur 10 chez les adultes de la région Europe peut être attribué au diabète, soit 600 000 décès en 2011. La grande majorité (90 %) de ces décès ont été enregistrés chez des personnes de plus de 50 ans, ce qui reflète en partie la distribution par âge de la population. Mais cette situation pourrait également s'expliquer par les taux de survie supérieurs grâce à des systèmes de santé plus réactifs. Le nombre de décès dus au diabète est légèrement plus élevé chez les femmes que chez les hommes (317 600 et 282 400, respectivement).

Dépenses en soins de santé

Les estimations indiquent qu'au moins 131 milliards d'USD ont été dépensés dans les soins de santé pour le diabète dans la région Europe en 2011, ce qui représente près d'un tiers des dépenses mondiales en soins de santé liés au diabète. De la même façon qu'il y a de grandes variations dans les taux de prévalence du diabète dans la région, les dépenses moyennes liées au diabète par personne atteinte de la condition varient elles aussi considérablement d'un pays à l'autre, de 9 300 USD au Luxembourg à seulement 61 USD au Tadjikistan.

Sources de données

Au total, 52 sources provenant de 31 pays sur les 54 que compte la région ont été utilisées pour générer des estimations pour le diabète chez les adultes, et 16 pour les estimations de l'IG. De manière étonnante, de nombreux pays parmi les plus riches de la région ne disposent que de très peu de données basées sur la population, malgré le fait que certains figurent parmi les plus riches en ressources de la planète. La région est celle qui compte de loin les données les plus complètes et fiables pour le diabète de type 1 chez les enfants, une grande partie des pays disposant de registres nationaux ou couvrant plusieurs régions du territoire national.

1: Central Intelligence Agency. The World Factbook. 2008. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/