Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA)

Six des 10 pays au monde enregistrant la prévalence la plus élevée (%) de diabète se situent dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord – Koweït, Liban, Qatar, Arabie saoudite, Bahreïn et Émirats arabes unis. La région enregistre par ailleurs la prévalence comparative de diabète la plus élevée (10,9 %). Le développement économique rapide couplé au vieillissement de la population s'est traduit par une hausse spectaculaire de la prévalence du diabète.

Au cours des trois dernières décennies, la majorité des pays de la région ont connu des changements sociaux et économiques majeurs, notamment l'urbanisation progressive, la diminution de la mortalité infantile et l'augmentation de l'espérance de vie. Ce développement rapide, en particulier dans les pays producteurs de pétrole les plus riches, s'accompagne de changements significatifs, tels qu'une mauvaise alimentation, une diminution de l'activité physique et une augmentation de l'obésité et du tabagisme. 1   2 

MIDDLE EAST AND NORTH AFRICA AT A GLANCE

Prévalence

32,6 millions de personnes, soit 9,1 % de la population adulte, souffrent de diabète en 2011. Ce chiffre devrait quasiment doubler, pour atteindre la barre des 59,7 millions, en moins de 20 ans. L'explosion du diabète dans la région est essentiellement imputable au diabète de type 2. La prévalence (%) du diabète dans la région au sein des tranches d'âge plus jeunes est considérablement plus élevée que la moyenne mondiale. 24 millions de personnes de plus, soit 6,7 % de la population, présentent un risque élevé de développer le diabète en raison d'une intolérance au glucose (IG). Ce nombre devrait lui aussi quasiment doubler d'ici 2030.

C'est l'Arabie saoudite qui, de loin, contribue le plus au nombre total d'enfants atteints de diabète de type 1, avec près d'un quart des 64 900 cas dénombrés.

Mortalité

Un peu plus de 10 % des décès d'adultes survenant dans la région sont imputables au diabète. Cela représente près de 280 000 décès en 2011. Les décès dus au diabète sont répartis de manière égale entre les hommes (139 600) et les femmes (136 800). Un peu moins de la moitié des décès imputables au diabète dans la région surviennent chez des personnes de moins de 60 ans. Les décès prématurés dus au diabète pourraient être la conséquence des environnements et des styles de vie en rapide évolution dans la région, d'un diagnostic tardif et de systèmes de santé non équipés pour faire face à ce fardeau croissant.

Dépenses en soins de santé

Malgré les estimations élevées concernant la prévalence du diabète dans la région, les dépenses totales en soins de santé pour le diabète ne devraient pas dépasser les 10,9 milliards d'USD en 2011. Les dépenses en soins de santé pour le diabète dans la région représentent 2,3 % des dépenses mondiales totales. Ces dépenses devraient toutefois doubler d'ici 2030.

Sources de données

Au total, 25 sources provenant de 14 pays, dont beaucoup apparaissent pour la première fois dans cette édition, ont été utilisées pour estimer la prévalence du diabète chez les adultes. Des données fiables pour le diabète de type 1 chez les enfants ont également pu être recueillies dans plusieurs pays de la région. La région Moyen-Orient et Afrique du Nord pose un défi particulier en terme d'estimations de la prévalence du diabète dans la mesure où une grande partie de la population de nombreux pays est constituée de migrants. Par conséquent, les études qui englobent uniquement les nationaux d'un pays sont limitées dans leur capacité à dresser un tableau complet du diabète pour l'ensemble du pays. Il convient toutefois de noter que, pour bon nombre de ces pays, la prévalence du diabète (%) est plus élevée encore chez les nationaux que pour le pays dans son ensemble.

1: Arab M. The economics of diabetes care in the Middle East. In Alberti K, Zimmet P, Defronzo R, editors. International Textbook of Diabetes Mellitus. Second Edition. Chichester: John Wiley and Sons Ltd; 1997.

2: World Bank. World Bank Data, WHO parameters, 1999-2000. World Bank; 2000.