Asie du Sud-Est (SEA)

Bien que la région Asie du Sud-Est ne compte que sept pays, elle est une des régions les plus peuplées de la planète. La population adulte d'Inde représente à elle seule 86 % de la population totale de la région, qui est de 856 millions en 2011. Il existe un écart important dans le PIB par habitant, l'île Maurice ayant le plus élevé (14 100 USD) et le Népal le plus bas (1 300 USD). L'Inde enregistre en outre un taux de croissance économique élevé, juste derrière la Chine. 1 

SOUTH-EAST ASIA AT A GLANCE

Prévalence

Près d'un cinquième de tous les adultes atteints de diabète au monde vivent dans la région Asie du Sud-Est. Les estimations actuelles indiquent que 8,3 % de la population adulte, soit 71,4 millions de personnes, souffrent du diabète en 2011, dont 61,3 millions en Inde. Le nombre de personnes atteintes de diabète dans la région passera à 120,9 millions d'ici 2030, soit 10,2 % de la population adulte. 23,8 millions de personnes supplémentaires présentent par ailleurs une intolérance au glucose (IG) en 2011, et ce chiffre devrait passer à 38,6 millions d'ici 2030. L'île Maurice enregistre le taux de prévalence du diabète chez les adultes le plus élevé de la région (15,1 %), et est suivie par le Bangladesh (10,6 %). Le nombre de personnes atteintes de diabète en Inde, au Bangladesh et au Sri Lanka représentent 99 % du total pour la région.

La hausse estimée de la prévalence du diabète dans la région à 10,2 % en 2030 est une conséquence de l'allongement de l'espérance de vie en Inde (le pourcentage des plus de 50 ans devrait passer de 16 % en 2011 à 23 % en 2030) et de l'urbanisation rapide.

La région Asie du Sud-Est affiche un des taux de prévalence du diabète de type 1 chez les enfants les plus élevés, avec 111 500 enfants affectés. En 2011, 18 000 enfants de moins de 15 ans de la région auraient développé le diabète de type 1.

La plupart de ces enfants vivent en Inde. Le taux d'incidence du diabète de type 1 en Inde a souvent été utilisé pour extrapoler les chiffres dans d'autres pays de la région et joue par conséquent un rôle central dans les estimations. Le nombre important d'enfants en Inde et l'utilisation répandue des données de l'Inde à des fins d'extrapolation ont d'importantes conséquences non seulement sur le total régional, mais aussi sur les estimations mondiales. Cette région contribue plus que toute autre au total mondial.

Mortalité

La région occupe la deuxième place des sept régions de la FID en ce qui concerne le nombre de décès attribuables au diabète, avec 1,16 million de décès en 2011, soit 14,5 % de tous les décès d'adultes pour la région. Plus de la moitié (55 %) de ces décès surviennent chez des personnes de moins de 60 ans et près d'un tiers (27 %) chez les moins de 50 ans. L'Inde est le principal contributeur à la mortalité régionale, avec 983 000 décès imputables au diabète.

Dépenses en soins de santé

Malgré le nombre élevé de personnes atteintes de diabète dans la région Asie du Sud-Est, les dépenses en soins de santé liées au diabète s'élèveraient seulement à 4,5 milliards d'USD en 2011, soit moins d'1 % du total mondial. La plupart de ces dépenses seraient effectuées en Inde.

Sources de données

Six des sept pays de la région disposaient de sources de données qui ont été utilisées pour générer des estimations pour le diabète chez les adultes. Au total, 11 sources ont été utilisées pour les estimations du diabète chez les adultes. Par contre, les estimations pour le diabète de type 1 chez les enfants reposent essentiellement sur des données en provenance d'Inde.

1: Central Intelligance Agency. The World Factbook. 2008. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/.