Améliorer la prévention et les soins du diabète en Algérie

A l’instar de nombreux autres pays en développement, l’Algérie est en pleine transition épidémiologique. L’émergence des maladies non transmissibles, notamment le diabète de type 2 associé à l’obésité, impose d’orienter la politique de santé vers la prévention et la gestion effective des conditions chroniques. L’Algérie est un pays très vaste, le deuxième plus grand d’Afrique  après le Soudan. A l’heure actuelle, sa population tourne autour des 33 millions d’habitants, dont 70 % vivent dans la région côtière, au nord ; la minorité, qui vit dans la région du Sahara, est principalement concentrée dans les oasis, tandis que 1,5 million sont des communautés nomades. Près de 30 % des Algériens ont moins de 15 ans. Ces caractéristiques géographiques et démographiques reflètent les problèmes organisationnels auxquels sont confrontés les planificateurs de la santé et les prestataires de soins, en particulier concernant le risque de maladies chroniques auquel est exposée la population, et ce, de plus en plus tôt.


Keywords: 
Algérie
Section: