Améliorer l'accès à l'éducation et aux soins au Cambodge

Il y a quatre ans, lorsque les premières enquêtes sur le diabète ont été analysées au Cambodge, tout le monde a été surpris par les résultats : le pays comptait deux fois plus de personnes atteintes de diabète qu'escompté, soit plus de 250 000 personnes. Les principaux donateurs soutenant le secteur des soins de santé du pays continuent cependant d'allouer leur aide financière dans des proportions inégales. Les 60 000 Cambodgiens atteints de VIH/SIDA reçoivent 60 % des investissements et donations en soins de santé et, bien que l'OMS estime que 7 décès sur 10 dans la région du Pacifique occidental sont imputables à des maladies non transmissibles, dont le diabète, celles-ci ne reçoivent qu'1 % des contributions des donateurs au Cambodge. Les maladies chroniques non transmissibles représentent d'ores et déjà la moitié de la charge du pays en termes de décès et de maladies. Pourtant, des investissements avisés permettraient de mettre en place une stratégie efficace et à prix abordable de prévention et de prise en charge. La traduction de ce message en action opportune et pertinente demeure par conséquent une tâche majeure.


Keywords: 
Cambodge, SIDA, MoPoTsyo
Section: