De la recherche à la politique : développement d'un programme national du diabète au Cameroun

Il y a dix ans, en l’absence de données scientifiques contradictoires, le diabète n’était pas considéré comme une priorité de santé publique au Cameroun ; la politique de santé du gouvernement mettait l’accent sur la lutte contre l’épidémie de SIDA et l’éradication des maladies transmissibles. Certains ont tenté de mettre en place des centres spécialisés dans le diabète et l’hypertension, mais sans le soutien d’un programme national du diabète, la plupart ont rapidement fermé leurs portes. Le manque de données sur les maladies non transmissibles constituait un obstacle majeur au développement d’un tel programme. Lorsque les résultats d’une étude épidémiologique réalisée en 1994 ont révélé que le diabète s’imposait de plus en plus comme une menace potentielle pour la santé au Cameroun, les prestataires de soins, les décideurs politiques et les représentants de la communauté ont réagi et pris des mesures pour enrayer l’épidémie. Les auteurs de cet article retracent le développement et la mise en oeuvre d’une politique nationale sur le diabète et l’hypertension fondée sur les données de la recherche et soutenue par des partenariats multisectoriels efficaces.
Attachment: 
Keywords: 
Afrique, Cameroun, maladies non transmissibles, outils éducatifs, CAMBoD
Section: