Diabète de type 2 : le défi de la prévention et la Commission des déterminants sociaux de la santé de l'OMS

Le risque de décès et de maladie présente des disparités énormes à travers le monde, l'espérance de vie à la naissance allant de plus de 80 ans au Japon et en Suède à moins de 50 ans dans bon nombre de pays africains. Des disparités existent également au sein même des pays et, quelle que soit la richesse globale d'un pays, le risque général de maladie et de décès a tendance à être étroitement lié au statut socio-économique, les moins nantis connaissant davantage de problèmes de santé. En 2005, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a créé la Commission des déterminants sociaux de la santé, dont l'objectif est d'examiner les données en provenance des quatre coins de la planète concernant les causes sociales des inégalités sanitaires, tant au sein d'un pays qu'entre différents pays du monde, et de recommander des actions en vue de réduire ces disparités (différences sanitaires injustes et évitables ou corrigeables entre les groupes sociaux). L'idée derrière cette analyse était de dépasser les différences au niveau des comportements personnels ou des circonstances immédiates qui sous-tendent les différences de risque selon le groupe social et de tenter de comprendre les facteurs des environnements sociaux, économiques et physiques à l'origine de ces disparités.
Attachment: 
Keywords: