Diabète et SIDA en Afrique sub-saharienne : la nécessité de systèmes de soins durables

Les conditions chroniques, telles les troubles cardiaques, l’accident cérébrovasculaire, le cancer, les troubles respiratoires chroniques et le diabète, sont de loin la principale cause de mortalité à l’échelle mondiale puisqu’elles sont responsables de 60 % de tous les décès. Contrairement à la perception générale, 80 % des décès dus à une condition chronique se produisent dans des pays à moyens ou faibles revenus. Cette épidémie invisible est un facteur de pauvreté sous-estimé qui freine le développement économique de nombreux pays. L’Afrique sub-saharienne est la région du monde la plus touchée par les maladies, dont la plupart sont des maladies transmissibles comme le SIDA, la tuberculose et la malaria. Toutefois, la prévalence et l’incidence du diabète et de ses complications à long terme est en augmentation en Afrique sub-saharienne et son coût en termes humains et économiques sera dévastateur si les tendances actuelles se maintiennent. Cet article décrit l’urgence imposée par deux conditions chroniques, le diabète et le SIDA, en Afrique sub-saharienne et ses implications pour les systèmes de soins.
Attachment: 
Keywords: 
VIH, SIDA, Afrique sub-saharienne, Foundation PharmAccess, HAART, médicaments anti-rétroviraux, assurance