Greffe de pancréas et d'îlots dans la gestion du diabète

Les rôles respectifs de la greffe de pancréas et d'îlots dans la gestion du diabète doivent sans doute être examinés dans le cadre des recommendations de l'Association américaine du diabète (ADA) révisée en 2003. Elles stipulent qu'en l'absence de contre-indications, la greffe de pancréas devrait être proposée aux personnes atteintes de diabète chez qui une greffe de rein est prévue ; qu'une greffe du pancréas seule devrait être proposée si le receveur souffre d'une instabilité métabolique grave malgré une gestion optimale à base d'insuline ; et que la greffe d'îlots ne devrait être utilisée qu'à des fins de recherche. Vu le succès grandissant de la greffe d'îlots, il conviendrait sans doute de procéder à une révision des recommandations de l'ADA. Dans cet article, R Paul Robertson compare les bienfaits de la greffe de pancréas et d'îlots dans le cadre de cinq problèmes majeurs liés au diabète : l'hyperglycémie, l'hypoglycémie avec une mauvaise reconnaissance des symptômes, les complications micro- et macrovasculaires, la mauvaise qualité de vie et la dysautonomie (y compris des symptômes tels que la gastroparésie, des épisodes d'hypotension artérielle et de diarrhée diabétique).
Attachment: 
Keywords: 
transplantation, greffe, pancréas, îlot, rein, néphropathie