La charge des maladies chroniques à l'échelle mondiale : que faisons-nous ?

D’après les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2005, le VIH/SIDA, la tuberculose et la malaria ont provoqué quelque 4 millions de décès. La même année, les maladies chroniques non transmissibles tuaient près de 30 millions de personnes. Ces chiffres sont choquants mais ne traduisent pas les invalidités, la souffrance et les épreuves personnelles associées aux complications du diabète ou, dans un contexte économique plus large, les coûts énormes et la productivité perdue associés au diabète. En outre, les personnes atteintes de maladies chroniques non transmissibles sont plus exposées aux maladies infectieuses, notamment le VIH/SIDA et la tuberculose. Dans de nombreux pays, le diagnostic d’une maladie chronique peut limiter gravement les possibilités d’une famille d’échapper à la pauvreté. Il faut agir contre cette constellation de facteurs socioéconomiques et environnementaux. Ruth Colagiuri nous dit comment.
Keywords: