La plan d'action du Pakistan contres les maladies chroniques - un partenariat public-privé

Il y a une quinzaine d’années, les priorités en matière de santé publique dans les pays à faibles et moyens revenus se concentraient sur les maladies infectieuses et sur la santé des mères et de leurs enfants. Ensuite, les données publiées dans les principaux rapports et publications médicaux par divers organismes ont révélé que plus de la moitié de la charge des maladies dans les pays en développement était imputable aux maladies chroniques – notamment les maladies cardiaques, le diabète, les cancers et les affections pulmonaires chroniques. Le point commun entre ces maladies se situe d’une part dans leurs facteurs de risque biologiques et comportementaux interconnectés et d’autre part dans le manque de reconnaissance dont elles souffrent en termes de santé publique. Ceci est notamment illustré par l’absence d’objectifs liés aux maladies chroniques dans les Objectifs de développement du millénaire des Nations unies. Sania Nishtar décrit un partenariat public-privé réussi qui rétablit l’équilibre au niveau politique, en plaçant les maladies chroniques en meilleure position dans l’agenda de la santé publique au Pakistan.
Author: 
Keywords: 
Section: