L'année du pied diabétique

Les conséquences du pied diabétique en termes humains et économiques sont particulièrement lourdes. En raison des différentes complications du diabète, le pied de la personne atteinte de la condition peut devenir vulnérable. Des lésions aux nerfs, des problèmes vasculaires et une guérison des blessures ralentie peuvent conduire à une ulcération chronique du pied. Suite à une infection ou à la non guérison d’un ulcère, l’amputation peut s’avérer nécessaire. Parmi la population en général, entre cinq et 25 personnes sur 100 000 subissent une amputation de la partie inférieure de la jambe ; chez les personnes atteintes de diabète, ce chiffre se situe entre six et huit personnes sur 1 000. La situation n’est pourtant pas aussi désepérée. Moyennant un investissement relativement limité, les gouvernements peuvent assurer une éducation et une prévention qui permettront de réduire les taux d’amputation inacceptables que nous connaissons aujourd’hui. C’est le message de la campagne de la Journée Mondiale du Diabète de cette année. Karel Bakker et Phil Riley nous en parlent.
Attachment: 
Keywords: 
Journée Mondiale du Diabète, pied, pieds, amputation, ulcère
Section: