Le syndrome métabolique : génétique, style de vie et origine ethnique

En quelques millions d’années, les gènes humains ont progressivement évolué pour nous permettre de survivre à de fréquentes périodes de famine. Nos gènes sont restés fondamentalement les mêmes, mais nous avons adopté des styles de vie pour lesquels nous ne sommes pas programmés : notre organisme a été programmé pour une activité physique régulière et une alimentation relativement pauvre en calories. Le choc entre ces gènes ancestraux et les effets de l’urbanisation entraîne une épidémie mondiale du syndrome métabolique. Mais il apparaît que tous les groupes ethniques, voire les personnes d’un même groupe ethnique, ne sont pas touchées de la même façon. Bien que le syndrome métabolique puisse s’expliquer en grande partie par les changements environnementaux, Marju Orho-Melander décrit le rôle majeur des facteurs génétiques dans les grandes variations du niveau d’exposition aux différents troubles du syndrome métabolique et la façon dont ceux-ci se combinent.
Attachment: 
Keywords: 
génétique, style de vie, ethnicité, polymorphisme nucléotidique simple, facteurs environnementaux, hormones, NCEP ATP III