L'élaboration d'un cadre global pour combattre les maladies non transmissibles

Cardiopathie, accident cérébrovasculaire, diabète, cancer font désormais partie des conditions figurant parmi les principales causes de décès et d’invalidité à l’échelle mondiale. Leurs causes incluent tant des facteurs de risques modifiables liés au mode de vie, comme le tabagisme, une mauvaise alimentation, le manque d’exercice physique, que des facteurs de risque non modifiables, notamment l’âge et la génétique. Etant donné la croissance de la population et le relatif succès des efforts visant à freiner les maladies transmissibles, le nombre de personnes atteintes de maladies non transmissibles continuera de grimper. Toutefois, en retardant les décès et les complications associés aux maladies non transmissibles, on peut encore espérer vieillir en bonne santé. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fixé comme objectif global de réduire les décès dus aux maladies non transmissibles de 2 % supplémentaires pour la période 2005-2015, ce qui permettrait d’éviter 36 millions de décès. Roger Magnusson nous parle du cadre global actuel pour les maladies non transmissibles et envisage différentes pistes pour le renforcer.
Keywords: