Les aspects clés des soins suite à l'amputation d'un membre inférieur

Parmi toutes les amputations des membres inférieurs, 40 à 70 % sont liées au diabète. Chez les personnes atteintes de la condition, l’ulcération est provoquée par les lésions aux nerfs dues au diabète, par la mobilité réduite due aux altérations du fonctionnement des articulations du pied et par les troubles des vaisseaux sanguins qui approvisionnent les jambes et les pieds (maladie vasculaire périphérique). Lorsque l’ulcère du pied s’infecte ou en cas de troubles graves de l’approvisionnement en sang, l’amputation du pied, voire de la jambe, peut s’avérer inévitable. Les personnes atteintes de diabète qui ont subi une amputation sont exposées à un risque accru de développer de nouveaux ulcères. Les ulcères répétitifs peuvent ne pas guérir et conduire à une nouvelle amputation. Cependant, les amputations peuvent être évitées dans 49 à 85 % des cas. William van Houtum nous parle de l’importance de poursuivre ou même d’intensifier les soins du pied après une amputation.
Attachment: 
Keywords: 
amputation, pied diabétique, ulcère, IWGDF, Groupe de travail international pour le pied diabétique, maladie vasculaire périphérique, chaussure, orthèse, prothèse