Les populations indigènes atteintes de diabète : négligées et en danger

Les populations indigènes représentent près de 375 millions de personnes dans le monde. Gardiennes d’inestimables connaissances du monde naturel, de systèmes de culture complexes, d’élevage et de soins traditionnels, elles sont un véritable trésor de diversité culturelle, qui inclut plus de la moitié des 5000 à 6000 langues parlées dans le monde. Les populations indigènes pratiquent d’innombrables façons de vivre ensemble dans le respect des autres et de l’environnement. Pourtant, d’après les estimations, d’ici vingt ans, alors que les communautés indigènes continuent d’être décimées – souvent chassées de leurs terres et contraintes de modifier radicalement et négativement leur style de vie – plus de 50 % des langues disparaîtront. Si cela se produit, les systèmes de connaissances, les riches traditions orales et expressions artistiques qui se sont développées pendant des millénaires disparaîtront également et la perte pour l’humanité sera irrévocable. Ida Nicolaisen se penche sur le statut des populations indigènes à l’échelle mondiale, met l’accent sur l’impact socioéconomique et sanitaire de l’épidémie de diabète liée à l’obésité et lance un appel à la solidarité avec ces groupes extrêmement vulnérables.
Attachment: 
Keywords: 
population indigène, ïles de Torres Strait, Australie, Nauru, Tonga, Inuit, Forum Permanent des Nations Unies sur les questions indigènes.