Pourquoi les pays en voie de développement ont besoin d'un accès à des traitements du diabète bon marché

Ahmed était fermier dans un petit village du sud de l'Egypte. Son diabète a été diagnostiqué par hasard, mais malheureusement trop tard. Malgré plusieurs tentatives pour contrôler sa glycémie, il est tombé dans un coma diabétique et est décédé. Ahmed n'est qu'un exemple parmi les millions de personnes dans les pays en voie de développement condamnées à subir le double fardeau de la pauvreté et de la maladie. Il existe encore un malentendu largement répandu selon lequel le problème des maladies non transmissibles comme le diabète n'est pas pertinent pour les personnes les plus démunies des pays en voie de développement. Des études scientifiques font preuve du contraire. Les maladies non transmissibles comme le diabète connaissent une croissance fulgurante dans les pays en voie de développement, entraînant des conséquences graves sur le plan économique et humain. Une stratégie de santé publique efficace pour les pays pauvres requiert un accès continu à des médicaments génériques de haute qualité bon marché. Cependant, les nouvelles règles commerciales visant à protéger la propriété intellectuelle menacent de réduire la disponibilité des équivalents génériques des nouveaux médicaments pourtant indispensables.
Attachment: 
Keywords: 
TRIPS, insuline, Egypte