Prise en charge psychosociale des personnes atteintes de diabète : ce que disent les directives

Les résultats d'un certain nombre d'études récentes mettent en évidence l'importance des facteurs psychosociaux dans la gestion du diabète. Les recherches indiquent que la co-morbidité psychologique est prévalente chez les personnes atteintes de diabète, ce qui a un impact négatif sur le bien-être, la prise en charge autonome et le contrôle glycémique. La dépression est courante chez les personnes atteintes de diabète et malheureusement souvent mal diagnostiquée. Des études récentes, notamment l'étude DAWN (Diabetes Attitudes, Wishes and Needs), indiquent que, d'une façon générale, le soutien psychologique est inadéquat tant chez les adultes que chez les enfants atteints de diabète. Dans cet article, Frank Snoek et Elize van Ballegooie apportent les preuves que la connaissance croissante des implications psychologiques ne s'est pas encore traduite par une amélioration significative de la gestion psychosociale des personnes atteintes de diabète.
Attachment: 
Keywords: 
soins psychosociaux, directives, DAWN, dépression