"Sus aux kilos en trop" - une campagne nationale efficace de réduction du poids

Malgré une chute de la prévalence du diabète d’environ 35 % en 1975 à 16 % en 2004, l’obésité et les maladies non transmissibles, dont le diabète de type 2, demeurent la principale menace pour la santé et le bien-être des habitants de Nauru en ce 21e siècle. Nauru possède peu de ressources naturelles et, avec une population de seulement 10 000 habitants, ne dispose pas de la main-d’œuvre nécessaire pour soutenir l’industrie. Elle n’est pas plus en mesure de soutenir l’agriculture avec sa superficie d’à peine 21 km² et des conditions défavorables en termes de topographie et de sol. Depuis le déclin des réserves de phosphate provoqué par la surexploitation, Nauru n’a plus grand chose à exporter et dépend dans une large mesure de l’aide étrangère. L’accès à des aliments sains est limité tant en raison de leur rareté que de leur coût. Ces problèmes se reflètent dans les taux élevés de surpoids et d’obésité (82,2 %), ainsi que d’autres facteurs de risque de maladies non transmissibles, tels que le tabagisme (52,9 %), la consommation d’alcool (46,2 %) et l’inactivité physique (16,5 %). Si Thu Win Tin présente les efforts nationaux visant à alléger le fardeau des maladies non transmissibles à Nauru.


Attachment: 
Keywords: 
Nauru, Stomp the Fat