Soins du diabète au Rwanda - contre toute attente


Le Rwanda est un petit pays en développement de 26 338 km², enclavé en Afrique centrale, qui compte une population d'environ 12 millions d'habitants. La majorité d'entre eux sont des agriculteurs produisant le minimum vital. Le Rwanda a été le théâtre d'un des crimes les plus effroyables du 20e siècle et il faudra plusieurs générations de Rwandais pour cicatriser les blessures causées par la dévastation et les pertes. Lors du génocide des Tutsi de 1994, plus d'un million d'innocents ont été tués, tandis que des milliers bannis ou jetés en prison, laissant bon nombre de veuves et d'orphelins au terme des massacres. Les services publics à la population ont été anéantis et le système de soins de santé s'est retrouvé paralysé, compte tenu du très faible nombre de médecins formés restés au pays. Les établissements et les centres de soins de santé ont été détruits et l'accès à des médicaments est devenu quasiment inexistant.

Les institutions rwandaises se sont retrouvées submergées par diverses urgences, et le secteur de la santé a consacré l'essentiel des ressources restantes aux maladies infectieuses, dont le VIH. Les soins du diabète au Rwanda se sont détériorés pendant le conflit et les personnes atteintes de la condition ont dû se battre pour survivre. Le diabète a été négligé, mettant en péril la vie de personnes. Il n'existait aucune politique de soins du diabète et la gravité de la condition était minimisée par les médecins et ignorée par le grand public.

C'est pour remédier à ces problèmes, ainsi que pour améliorer le bien-être de l'ensemble des personnes atteintes de diabète au Rwanda et participer à l'effort mondial en faveur d'une meilleure sensibilisation aux soins et à la prévention du diabète que l'Association rwandaise du diabète (RDA) a été créée en 1997.


Attachment: