Traitement du diabète et cancer - cinq ans après l'annonce de «nouvelles brûlantes»

En juin 2009, la publication collective de quatre études épidémiologiques à la pointe de l'actualité examinant les liens entre le traitement du diabète et le cancer dans le même numéro de la revue Diabetelogia a suscité un vif émoi au sein de la communauté du diabète. Ces articles ont mis en lumière le lien entre l'utilisation thérapeutique d'insuline exogène et, en particulier, de glargine (Lantus), un analogue d'insuline, et le développement ultérieur d'un cancer. Les quatre études présentant des limites en termes de conception, il s'est avéré impossible de tirer des conclusions définitives. Si les études ont dans un premier temps créé la confusion au sein de la communauté du diabète, des conséquences positives n'ont cependant pas tardé à émerger. En 2010, je suis revenu sur les deux premières années de cette aventure dans Diabetes Voice.1
Le présent article me permettra de faire le point sur les trois dernières années.


Attachment: