Résultats de l'étude DAWN2 consacrée aux familles : le fardeau caché du diabète

De précédentes études ont montré que les personnes atteintes de diabète affichent des niveaux de détresse, d'inquiétude, de crainte et de qualité de vie négative plus élevés que celles qui ne souffrent pas de la condition.1 Il en va de même pour leur famille. C'est la raison pour laquelle le diabète a été qualifié « d'affaire de famille ».2 La manière dont la famille communique autour des questions liées à la vie avec le diabète peut influencer la gestion de la condition. D'où l'importance de prendre en considération les aspects positifs et négatifs de la gestion du diabète, le soutien apporté par la famille et requis par la personne atteinte de diabète, et le lien entre ce soutien et l'autogestion efficace du diabète. Il est par ailleurs essentiel de prendre en compte le soutien dont ont besoin les familles pour assumer le fardeau qui pèse sur leurs épaules, de façon à ce qu'elles soient capables et prêtes à soutenir leur proche atteint de diabète.2
 


Keywords: 
DAWN2 study, diabetes
Section: