Fidji

Le nombre d'enfants atteints de diabète à Fidji est faible mais ne cesse d'augmenter. Actuellement, 12 cas sont gérés à Lautoka, 6 à Suva et 3 à Labasa. L'insuline est fournie par le gouvernement, mais les glucomètres et les bandelettes de test ne sont disponibles que de façon intermittente et en quantité limitée dans certains hôpitaux. Les familles doivent assumer l'achat des seringues et des aiguilles. Comme en Papouasie-Nouvelle-Guinée, le pays ne compte que deux éducateurs en diabète spécialisés.

Février 2004

La nouvelle clinique du diabète multidisciplinaire pour enfants à Lautoka est prospère. Grâce à la guidance du Programme, un registre national des enfants atteints du diabète a été créé. Il fournit des informations clés sur l'incidence et la prévalence de la condition. Les bilans de santé montrent que tous les cas ne concernent pas le diabète de type 1 - certains enfants plus âgés sont clairement atteints de diabète de type 2 (normalement typique des adultes). Le diabète de type 2 apparaît de plus en plus chez les enfants dans les pays développés en raison de l'évolution des styles de vie qui entraînent un surpoids et une diminution de l'activité physique. Cette condition n'est pas une menace aussi immédiate que le diabète de type 1 pour la vie des enfants, mais elle est tout aussi néfaste à long terme en raison des complications qui affectent les principaux organes avec la même intensité que le diabète de type 1. L'apparition du diabète de type 2 dans les cliniques de Fidji est inquiétante car elle laisse supposer que de nombreux enfants et adolescents ne sont pas diagnostiqués à Fiji et dans les autres pays du Pacifique Sud.

Mai 2003

Le Programme aide tous les enfants atteints de diabète à Fidji. Le soutien du Programme a permis la mise en place d'une clinique réellement multidisciplinaire à Lautoka, coordonnée par le Dr Taito. Des travailleurs sociaux ont récemment rejoint l'équipe, grâce au groupe Family Support and Education et HOPE worldwide.

Janvier 2003

Le Dr Shabnam Prakash a organisé le tout premier camp pour enfants atteints de diabète à Fidji. Ce camp sur deux jours a été une grande réussite. Malheureusement, le Dr Prakash s'installe en Nouvelle Zélande. Le Dr Prakash a été une pionnière dans le domaine du diabète chez les enfants à Fidji. Elle a formé des infirmières et des médecins, elle a créé une clinique du diabète pour enfants à Lautoka et elle est l'instigatrice du programme de parrainage de la FID à Fidji. Son expérience et son engagement nous manqueront. Toutefois, elle a fait en sorte que le Dr Rigamoto Taito assure la prise en charge des enfants atteints de diabète à Lautoka et dans d'autres régions de l'ouest de Fidji. Le Dr Taito travaillera en coordination avec les pédiatres de Suva et de Lautoka qui s'occupent des enfants sur place.

Mai 2002

Fidji ne compte pas encore d'éducateurs en diabète pour enfants spécialement formés. Mme Angela Middlehurst, une éducatrice en diabète pour enfants expérimentée de Diabetes Australia-NSW s'est rendue à Fidji en novembre 2001. Angela a passé deux semaines sur place et a visité les trois principaux hôpitaux - à Lautoka et à Suva sur l'île principale de Viti Levu et à Labasa sur l'île de Vanua Levu. Ensemble, ces hôpitaux ont pris en charge tous les enfants atteints de diabète du pays. Angela a participé< à des ateliers destinés à des infirmiers et des diététiciens, et a rencontré personnellement de nombreux enfants soutenus par le Programme et leur famille.

Octobre 2001

Le Dr Shabnam Prakash à Lautoka coordonne le programme avec une grande efficacité. Les enfants reçoivent des glucomètres et des bandelettes de test, des aiguilles et des seringues et, le cas échéant, bénéficient d'une aide financière pour leur permettre de se rendre aux consultations à l'hôpital. Un atelier, financé par le ministère de la Santé, a été organisé à Suva pour présenter le programme à l'est de l'île principale. Lautoka a désormais une clinique permanente pour les patients atteints de diabète.

Avril 2001

Nous venons juste de commencer à aider Fidji. Nous avons envoyé des manuels éducatifs pour les parents et le Dr Shabnam Prakash, pédiatre à l'hôpital de Lautoka, propose des conseils cliniques. Elle organise une réunion avec les pédiatres de chaque région du pays pour les informer sur le programme et définir la meilleure utilisation des fonds.