Un programme de création d’entreprise aide de jeunes adultes atteints de diabète à se construire un avenir en Inde

Pour les jeunes adultes atteints de diabète dans les pays en développement, les possibilités de carrière sont à la fois un tremplin vers un salaire et un moyen qui leur permet de payer les fournitures essentielles au traitement de leur maladie, qui ne sont pas financées par les pouvoirs publics.

Voici deux ans, avec l’aide du programme Life for a Child de la FID, le DREAM Trust, à Nagpur (Inde), a mis sur pied un petit programme de création d’entreprise, en collaboration avec plusieurs jeunes adultes méritants atteints de diabète de type 1 qui souhaitaient lancer leur propre affaire et développer leurs perspectives de revenus. Après une discussion approfondie de son projet, chaque candidat a reçu une certaine somme. À mesure que les projets avançaient, des membres du DREAM Trust ont rendu visite à plusieurs de ces jeunes entrepreneurs. Life for a Child est heureux de partager avec vous les récits de ces réussites, transmis récemment par le docteur Sharad Pendsey, administrateur du Trust.

Récits

1. Ashish, 27 ans

Ce jeune homme a reçu des fonds afin de démarrer une exploitation laitière et a acheté une bufflonne. Les bénéfices des deux dernières années lui ont permis d’acheter une deuxième bufflonne, quelques chèvres et des poules. La première bufflonne a donné naissance à un petit en bonne santé, faisant ainsi passer le cheptel à trois animaux. Après huit ans, Ashish est retourné à l’école et a passé avec succès ses examens de dernière année. Il poursuit à présent des études de lettres.

2. Archana, 34 ans

Archana a bénéficié d’un financement afin d’ouvrir un commerce de bijoux artificiels. Elle propose désormais aussi des vêtements pour dames ainsi que des articles de la vie quotidienne tels que du shampooing, du savon et des denrées alimentaires emballées. Ses activités la satisfont, mais elle souhaite les étendre : elle suit un cours de couture local et a l’intention d’acheter une machine à coudre polyvalente. Elle aimerait également aménager un petit institut de beauté dans ses locaux.

3. Hemant, 27 ans

Hemant a sollicité des fonds pour l’achat d’un ordinateur de bureau. Il travaille sur plusieurs projets, notamment des applications en ligne en vue d’examens d’admission destinés à des habitants de son village qui souhaitent entamer des études. Une bonne imprimante, entre autres, constitue la prochaine étape de l’expansion de ses activités.

4. Ramesh, 31 ans

Ramesh a reçu des fonds afin d’ouvrir une papeterie, dans laquelle il vend aussi des articles généraux. Sa femme s’occupe du magasin, car Ramesh se rend chaque jour dans les petits villages à vélo pour faire des affaires.

5. Rameshwar, 25 ans

Dans un petit village de l’État du Madhya Pradesh, Rameshwar a décidé de transformer du riz non poli en riz soufflé. Plutôt que de recevoir de l’argent, il échange le riz poli contre du riz soufflé. Il en vend une partie et en garde l’autre pour nourrir sa famille.