Cinq questions sur la santé mobile

Les impacts positifs de la santé mobile ou m-santé commencent progressivement à se faire sentir mais il y a encore un long chemin à parcourir avant qu’elle ne fasse partie intégrante des soins de santé. Ce trimestre, la FID a rencontré Brian O’Connor, président de la European Connected Health Alliance (ECHAlliance), pour discuter avec lui des avantages que représente la m-santé et des réussites en la matière.

Quels avantages la m-santé peut-elle apporter à la manière dont nous abordons aujourd’hui les soins de santé et le bien-être ?
Dans les pays à revenus élevés ou faibles, de nombreuses personnes utilisent des appareils mobiles tels que des iPad ou autres tablettes, smartphones, etc. Nous utilisons tous ces appareils pour dialoguer, envoyer des messages ou des textes, obtenir des informations, effectuer des transactions financières, réserver une chambre d’hôtel ou des billets d’avion. Bref, ces appareils font partie intégrante du quotidien de la plupart d’entre nous. Le seul grand marché qui n’a pas encore adopté la santé et le bien-être mobiles est celui des soins de santé. La possibilité d’utiliser votre appareil pour prendre rendez-vous chez un médecin ou une infirmière, recevoir par exemple les résultats de votre prise de sang, demander des conseils, vous rappeler de prendre vos médicaments est un avantage pour tous.

De quoi avons-nous besoin pour que la m-santé devienne une partie intégrante de nos soins de santé ?

Nous avons besoin de résultats positifs afin de montrer que la m-santé, ou santé mobile, est un catalyseur qui profite aux consommateurs, aux patients et aux professionnels de la santé. Certains professionnels de la santé voient la m-santé comme une menace pour leur fonction de soin des patients et créent des obstacles qui ralentissent le déploiement des solutions de m-santé. Un autre problème réside dans le fait que certains systèmes de soins de santé ne considèrent pas une consultation par téléphone, Skype ou FaceTime comme une consultation remboursable. Cette situation change peu à peu, mais le rythme doit s’accélérer.

Nous avons besoin de résultats positifs afin de montrer que la m-santé, ou santé mobile, est un catalyseur qui profite aux consommateurs, aux patients et aux professionnels de la santé.

L’autre problème qui inquiète les professionnels de la santé est de savoir comment traiter les données supplémentaires générées par le recours à la m-santé. La dernière chose dont ils ont besoin, c’est d’une multiplication des informations. Cette préoccupation est légitime. La bonne nouvelle est que la m-santé fournit déjà des solutions en analysant automatiquement les données, en présentant au clinicien uniquement les données dont il a besoin afin de l’aider à prendre une décision et en enregistrant et en rendant accessibles toutes les données nécessaires.

Quels ont été les développements les plus intéressants de la m-santé jusqu’à présent, selon vous ?
L’arrivée sur le marché d’entreprises n’appartenant pas au secteur des soins de santé, telles qu’Amazon et Google.

Les entreprises de biens de consommation reconnaissent qu’elles ont un rôle important à jouer dans l’éducation du public au bien-être, mais aussi à la gestion des maladies telles que le diabète. Beaucoup de ces entreprises ont l’habitude de satisfaire les exigences des consommateurs avec efficacité, à l’aide de moyens accessibles depuis tous les appareils mobiles. De nouveaux appareils et détecteurs sont désormais disponibles. En outre, la demande des consommateurs stimule l’innovation.

Quels sont les avantages d’une collaboration entre la FID et l’ECHAlliance, selon vous ?
La FID apporte une crédibilité et une influence internationales, tandis que la European Connected Health Alliance apporte une communauté issue de tous les secteurs, du monde universitaire, de l’industrie et du milieu des prestataires et des financeurs des soins de santé.

Le réseau international d’écosystèmes permanents coordonné par l’ECHAlliance offre une opportunité unique de s’engager auprès d’organisations de nombreux pays qui apporteront leur aide lors de la mise en pratique du défi. Les efforts conjugués des deux organisations, en association avec les partenaires mondiaux qui se joindront à nous dans le cadre de ce défi, contribueront à la réussite.

Que représente la m-santé pour vous ?
Une opportunité passionnante, désormais accessible, d’améliorer la vie des personnes, de prévenir les maladies et de faciliter l’accessibilité aux professionnels et aux solutions qui contribuent à gérer les maladies.

Des solutions permettent de réduire considérablement les coûts, grâce à la m-santé. Nous donnons aux consommateurs les moyens d’assumer davantage la responsabilité de leur mode de vie, à l’aide d’appareils à la portée de tous.