Forte hausse des candidatures pour le programme de recherche de transfert de la FID

Le 4e cycle de financement pour le programme BRIDGES (Bringing Research in Diabetes to Global Environments and Systems) de la FID est arrivé à terme le 15 février.

Consacré aux projets à court terme d’une valeur maximale de 65.000 dollars et couvrant une période maximale de deux ans, ce cycle a connu une augmentation de 200 % du nombre de candidatures soumises par rapport au 3e cycle de l’an dernier. « Cette tendance montre à quel point la recherche de transfert est essentielle pour les communautés du monde entier », a déclaré le professeur Linda Siminerio, présidente du comité exécutif du programme BRIDGES. « La possibilité d’apprendre les uns des autres dans le but de lutter contre l’épidémie de diabète et d’améliorer le quotidien des personnes atteintes du diabète n’a pas de prix. » Si les candidatures étaient issues des sept régions FID, les trois pays les plus représentés étaient l’Inde, la Chine et les États-Unis.



Les candidatures vont désormais être examinées les unes après les autres par un groupe d’experts internationaux et la sélection finale sera dévoilée à la fin du mois de mars. Lancé par la FID et bénéficiant d’un soutien financier de Lilly Diabetes, le programme BRIDGES couvre à l’heure actuelle 29 projets répartis dans 24 pays. Le programme finance des projets de recherche de transfert dans le domaine de la prévention primaire et secondaire afin de permettre la transmission des enseignements tirés des recherches cliniques à celles et ceux qui en ont le plus besoin : les personnes atteintes du diabète.


BRIDGES Activity Report.