De l'insuline made in Brazil pour le Brésil

Le Brésil occupe la cinquième place du classement des pays comptant le plus de personnes atteintes de diabète au monde. Le gouvernement brésilien a pris une décision fondamentale en annonçant le rapatriement de la production d'insuline humaine d'ici 2016, ce qui permettra de réaliser une économie d’environ 392 millions de dollars. Sergio Metzger, Président de la « Governing Task Force » de la FID pour l’Amérique centrale et du Sud et Directeur des relations institutionnelles de l'Associação de Diabetes Brasil (ADJ - association brésilienne du diabète), nous donne plus de détails.

Que signifie cette décision pour les Brésiliens atteints de diabète ?
Cette mesure vise davantage de sécurité sanitaire et une meilleure santé pour les personnes atteintes de diabète. Un pays comme le Brésil, qui a besoin de 40 millions de doses d'insuline, ne peut uniquement s'appuyer sur une ou deux sociétés de production d’insuline. Nous espérons que lorsque la production débutera au Brésil, nous pourrons enfin éliminer les problèmes de la chaîne d'approvisionnement liés aux fluctuations des taux de change et à la logistique indispensable pour acheminer l'insuline dans les zones les plus reculées du pays.

Un pays comme le Brésil, qui a besoin de 40 millions de doses d'insuline, ne peut uniquement s'appuyer sur une ou deux sociétés de production d’insuline.

Outre cette véritable révolution, que fait le gouvernement pour garantir la disponibilité des médicaments les plus indispensables ?
Le programme de santé du président Dilma prévoit que toutes les personnes atteintes de diabète en possession d'une prescription et d'une carte d'identité auront accès à un kit d'insuline, contenant de l'insuline NPH et de l'insuline traditionnelle. La metformine, la gliclazide et la glibenclamide sont également disponibles dans le cadre de ce programme.

Quelles autres priorités doivent attirer l'attention du gouvernement ?
Le gouvernement doit continuer à garantir la disponibilité des médicaments essentiels pour le traitement du diabète. Ceux-ci sont repris dans la liste RENAME, la liste nationale des médicaments indispensables au Brésil. En outre, il serait intéressant de se pencher sur l’ajout d'insuline analogue et d'insuline à action rapide dans les médicaments oraux de nouvelle génération.