Le diabète, priorité après 2015

La campagne de défense des intérêts des personnes atteintes de diabète de la FID passe à la vitesse supérieure, pour que la maladie soit prioritaire à l'issue des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), qui prendront fin en 2015. La FID a accentué son rôle en tant que leader d'opinion dans le cadre de ce processus, avec le rapport de la Consultation thématique globale sur la santé, qui reflète la plupart des priorités et recommandations de la FID.

Le lancement de la série du Lancet sur les maladies non transmissibles en février, à laquelle la FID et NCD Alliance ont contribué, soulignent le besoin « urgent, rationnel et indispensable » d'inclure le diabète et les maladies non transmissibles associées dans les prochains objectifs de développement. Le Premier ministre anglais David Cameron a rédigé un communiqué pour soutenir la série du Lancet, affirmant que les maladies telles que le diabète « touchent les populations les plus pauvres car, bien souvent, la prévention, le dépistage et les traitements sont inaccessibles ». Helen Clark, en charge du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et orateur principal lors de cet événement, a demandé à ce que les maladies non transmissibles soient intégrées aux priorités d’après 2015, afin d'améliorer « les conditions de vie des gens, leurs opportunités et leur avenir, ce qui tend à un développement plus durable de l'humanité ». Plus d'infos