Pratique clinique

French

Alzheimer, démence et diabète - y a-t-il des liens?

Le diabète augmente le risque de développer des conditions dégénératives, telles que la néphropathie, la rétinopathie, l’hypertension, la maladie coronarienne, l’accident cérébrovasculaire et l’athérosclérose. Depuis peu, de plus en plus d’études laissent entendre que le diabète joue également un rôle dans l’accélération du vieillissement cérébral. Cependant, même s’il est établi que le diabète peut être associé à un risque accru de démence, les mécanismes exacts et les facteurs atténuants ne sont toujours pas clairs. La démence touche 15 %

Standardisation mondiale du test de l'HbA1c : recommandations du comité de consensus

Depuis la fin des années 70, les résultats du test de l’HbA1c servent à guider les soins du diabète. L’étude A1c-AG (International A1c-AG Study), en cours dans dix centres d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Afrique, s’intéresse à la relation entre l’HbA1c et la glycémie moyenne. Martin Silink et Jean-Claude Mbanya, qui représentent la FID au sein d’un comité de consensus sur la standardisation du dosage de l’HbA1c, nous informent des progrès dans le domaine de la mesure et du rapport des taux de glycémie moyens à long terme.

Tentatives frustrantes de perte de poids et l'alternative de la chirurgie bariatrique

à 42 ans, ‘S’, amie et collègue de l’auteur de cet article, pesait 204 kg. Aujourd’hui, trois ans plus tard, après un régime intensif et une psychothérapie, elle s’est débarrassée de 10 % de son poids corporel. Mais elle se situe toujours 38 unités au dessus de l’IMC recommandé et au-delà du seuil de 30 kg/m² qui définit l’obésité ; elle se trouve d’ailleurs dans la fourchette de l’obésité morbide. D’ici quelques semaines, elle subira une opération de chirurgie bariatrique. Rhys Williams nous raconte son histoire.

Le syndrome métabolique chez les enfants et les adolescents : le consensus de la FID

On ne saurait surestimer l’importance d’identifier les enfants susceptibles de développer le syndrome métabolique, un ensemble de facteurs de risque de troubles cardiovasculaires et de diabète de type 2 qui comprend notamment l’obésité abdominale, la dyslipidémie, l’intolérance au glucose et l’hypertension. L’environnement obésogène moderne est l’un des nombreux facteurs responsables de l’augmentation de ces facteurs de risque chez les enfants et les adolescents.

Soutenir et éduquer les enfants atteints de diabète : une prise en charge adaptée à des besoins spécifiques

Les recherches novatrices menées à la fin du siècle dernier ont démontré qu’un contrôle glycémique précoce et intensif permettait de retarder ou d’éviter les complications chroniques invalidantes et potentiellement mortelles du diabète de

La thérapie par pompe à insuline chez les enfants et les adolescents : risques et avantages

Au cours des dix dernières années, la thérapie par pompe à insuline est parvenue à se faire largement accepter comme option de traitement chez les enfants et les adolescents atteints de diabète de type 1. Dans certains centres du diabète pour enfants en Europe et en Amérique du Nord, plus de la moitié des jeunes atteints de diabète tentent de simuler un processus de sécrétion d’insuline normal par le biais d’une pompe à insuline (perfusion sous-cutanée continue d’insuline).

Profil changeant de la maladie coeliaque: liens avec d'autres conditions auto-immunes

Le déclenchement de la maladie coeliaque, à l’instar du diabète de type 1, influence le contrôle glycémique et plus précisément le développement de l’hypoglycémie. Ces conditions partagent un génotype similaire. La cause principale de la maladie coeliaque est l’intolérance à la gliadine, une protéine de gluten que l’on trouve dans certaines céréales comme le blé, le seigle et l’orge ;

Diabète et SIDA en Afrique sub-saharienne : la nécessité de systèmes de soins durables

Les conditions chroniques, telles les troubles cardiaques, l’accident cérébrovasculaire, le cancer, les troubles respiratoires chroniques et le diabète, sont de loin la principale cause de mortalité à l’échelle mondiale puisqu’elles sont responsables de 60 % de tous les décès. Contrairement à la perception générale, 80 % des décès dus à une condition chronique se produisent dans des pays à moyens ou faibles revenus. Cette épidémie invisible est un facteur de pauvreté sous-estimé qui freine le développement économique de nombreux pays.

Le consensus de la FID sur la prévention du diabète de type 2

Une intervention rapide visant à prévenir ou à retarder le diabète de type 2 est bénéfique, en termes d’espérance de vie et de qualité de vie, pour toutes les personnes très exposées au risque de développer la condition. Cela profite également à la société en général et aux systèmes de santé en termes économiques. Afin de freiner l’impact croissant du diabète de type 2, le groupe de travail sur la prévention et l’épidémiologie de la Fédération Internationale du Diabète (FID) a organisé une réunion de consensus en 2006.

Gérer le diabète pendant le Ramadan

Pendant le Ramadan, l’un des cinq piliers de l’Islam, le jeûne est un devoir pour tous les musulmans adultes et sains. Le Ramadan, qui correspond à un mois lunaire, peut durer 29 ou 30 jours et, en fonction du lieu géographique et de la saison, le jeûne quotidien peut durer quelques heures ou atteindre près de 20 heures. Les musulmans qui jeûnent pendant le Ramadan doivent s’abstenir de manger, de boire, de prendre des médicaments oraux et de fumer de l’aube au coucher du soleil.

Pages