Education

French

DEHKO : la Finlande investit dans la prévention primaire

En janvier 2000, le Programme de développement pour la prévention et la prise en charge du diabète 2000-2010 (DEHKO, Development Programme for the Prevention and Care of Diabetes) a été officiellement approuvé à titre de programme national contre le diabète en Finlande. Le premier audit du programme, en 2003, a indiqué que le processus de mise en oeuvre était bien engagé, tant au niveau des soins de santé primaires et que des soins spécialisés.

Combattre la graisse par le TAF à Singapour

En 1992, le gouvernement de Singapour a constaté que la prévalence de l'obésité (définie dans ce cas par un poids supérieur à 120 % du poids idéal pour une taille et un sexe donnés) parmi les étudiants était de 14 %. La population de Singapour affiche une prévalence du diabète relativement élevée, évaluée à 9,2 % des adultes. Les taux d'obésité et de surcharge pondérale sont élevés – 6 % de la population adulte a un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 kg/m², et environ 25 % ont un IMC supérieur à 25 kg/m².

L'apprentissage dans le domaine du diabète

Editorial du rédacteur en chef

Premier camp régional de l'EMME pour les enfants atteints de diabète

Les camps d'été sont l'occasion pour les enfants atteints de diabète d'en savoir plus sur leur condition dans un cadre sain et protégé. Sous la supervision d'un personnel spécialisé, un programme éducatif divertissant et bien structuré en font un événement qui en vaut vraiment la peine. Cet article dresse le bilan de l'expérience du premier camp régional de la région Méditerranée Orientale et Moyen-Orient (EMME).

La FID et l'OMS mettent le diabète à l'agenda de la santé en Afrique

Bien que la véritable ampleur du problème en Afrique ne soit pas bien comprise, le diabète constitue une grave menace pour la santé publique dans tout le continent. En 2003, la Fédération Internationale du Diabète (FID) prévoyait que, d'ici 2010, la prévalence du diabète en Afrique augmenterait de près de 95 %. Ignorer le diabète pourrait conduire à l'effondrement des systèmes de soins de santé, fragiles en Afrique et déjà accablés par les maladies transmissibles comme la tuberculose, la malaria et le SIDA. Kaushik Ramaiya fait l'état des lieux des soins du diabète en

Le diabète et l'Organisation Mondiale de la Santé

L'objectif de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est d'atteindre le meilleur niveau de santé possible pour toutes les personnes à travers le monde. Depuis son quartier général à Genève et ses Bureaux régionaux, elle aide les gouvernements nationaux à atteindre cet objectif en établissant des normes et des standards

WDF et prise en charge du diabète en Tanzanie : une initiative exemplaire

La World Diabetes Foundation (WDF) se consacre à soutenir la prévention et la gestion du diabète dans les pays en voie de développement. Elle finance par conséquent des projets durables en matière d'éducation, de renforcement des

Une meilleure information sur les produits : la publicité directe est-elle une solution ?

Au cours des dernières années, l'approche du gouvernement britannique envers les soins de santé a connu un changement important mais dont on a peu parlé. Il a reconnu, assez justement, que la clé pour parvenir à une amélioration tangible

Sensibilisation et éducation en Egypte : le projet DELTA

L'Egypte et quelques-uns des pays du Golfe affichent des taux de prévalence de diabète, notamment celui de type 2, parmi les plus élevés au monde. Les principaux responsables de ce problème croissant sont les régimes alimentaires riches en hydrates de carbones et en graisses saturées qui favorisent l'obésité, les taux élevés de lipides sanguins (hyperlipidémie) et de pression artérielle (hypertension). Les modifications des schémas socioéconomiques, une urbanisation relativement rapide et la culture du 'fast-food' en sont en partie responsables.

Education au diabète et responsabilisation : un rôle pour les jeunes

En 1984, José Gabriel, un petit garçon de six mois habitant Quito, en Equateur, est tombé dans le coma. Sa famille reçut l'assurance que José irait bien aussi longtemps qu'il recevrait l'insuline prescrite. Pourtant, 8 ans plus tard, malgré avoir dépensé la plus grande partie du revenu familial en fournitures du diabète, José a sombré de nouveau dans le coma. Pour tenter de comprendre ce qui n'allait pas, la famille de José a rassemblé les fonds nécessaires pour l'envoyer consulter un

Pages