Autonomisation

French

Gestion du diabète dans un centre de soins primaires : l'hôpital national Kenyatta

Le diabète est de plus en plus courant partout dans le monde et le Kenya ne fait pas exception. D’après les estimations du ministère de la Santé, la prévalence du diabète se situe autour de 10 % (soit 3,5 millions de personnes). Source d’une grande souffrance humaine, le diabète représente une lourde charge économique pour les personnes concernées et leur famille mais également pour les systèmes de soins de santé.

Vers un avenir meilleur au Maroc

La multiplication des cas de diabète au Maroc est à l’image des tendances actuelles à l’échelle mondiale. Parallèlement à la hausse marquée et constante des taux d’obésité parmi les populations urbaines, la prévalence du diabète augmente. Alors que se précise la menace d’une vaste épidémie de diabète au Maroc, de nombreuses personnes atteintes de la condition reçoivent des soins inadéquats en raison de ressources humaines et médicales insuffisantes, d’équipements cliniques inappropriés et d’un manque d’éducation au diabète.

Répondre au besoin urgent de personnel dans le nord de l'Inde

Personne ne peut gérer seul les nombreux et divers aspects du diabète. Pour être efficaces, les soins du diabète nécessitent la collaboration coordonnée des personnes atteintes de la condition et de tout un nombre de prestataires de soins : personnel infirmier spécialisé en diabète, diététiciens, psychologues, pharmaciens, physiothérapeutes ou podologues, entre autres. L’étroite collaboration entre ces professionnels est un facteur clé dans l’offre de soins optimaux aux personnes atteintes de diabète. Cependant, le manque de

Prévenir les maladies non transmissibles : une approche communautaire intégrée

L’augmentation notable de l’obésité de l’enfant à l’échelle mondiale reflète l’impact des styles de vie non sains. Au cours des quinze dernières années, la multiplication des aliments traités riches en sucres et en graisses combinée à un

Un modèle de soins par des pairs peut-il améliorer les résultats du diabète ?

Des études récentes ont souligné l’importance d’un bon contrôle glycémique chez les personnes atteintes de diabète de type 2 ainsi que de la réduction du risque cardiovasculaire, notamment en relation avec le contrôle de la pression artérielle. Toutefois, y parvenir est un véritable défi pour les personnes qui vivent avec le diabète et pour les prestataires de soins. En réponse au besoin urgent d’améliorer les soins du diabète, les auteurs de cet article décrivent brièvement le projet de lancement d’un modèle de soins par des pairs en Irlande.

Diététique du sevrage tabagique chez les personnes atteintes de diabète

Par rapport au reste de la population, les personnes atteintes de diabète sont plus exposées au risque de maladies cardiovasculaires, notamment l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral. Ce risque est encore plus grand chez les personnes atteintes de diabète qui fument ; leurs prestataires de soins doivent leur recommander d’arrêter de fumer de toute urgence. Mais renoncer à cette habitude n’est pas aisé. Un sevrage réussi implique de surmonter un certain nombre

Projet HOPE Mexico : prendre soin de soi et des autres

Si les tendances actuelles se confirment, d’ici 10 ans, un quart de la population mexicaine sera atteinte de diabète. Le diabète touche déjà 12 % de la population et, aussi étonnant que cela puisse paraître, une personne sur trois de plus de 65 ans. Le diabète est la principale cause de cécité, de néphropathie et d’amputation des membres inférieurs. En effet, en 2004, le diabète a été déclaré la principale cause de décès au Mexique en raison de son lien avec les maladies cardiaques.

L'éducation thérapeutique au diabète : une expérience cubaine

Cuba est un petit pays insulaire des Caraïbes peuplé de 11 millions d’habitants. Comme dans d’autres pays, le diabète constitue un défi majeur pour la santé à Cuba. Pour réduire l’impact sanitaire et économique du diabète et améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la condition, un programme d’éducation au diabète à l’échelle nationale a commencé à se développer il y a plus de

Améliorer la qualité de vie des jeunes atteints de diabète en Egypte

En 2000, une groupe de gens motivés de la communauté du diabète en Egypte, notamment des parents d’enfants atteints de la condition et des professionnels de la santé, ont mis en place un programme d’aide aux jeunes atteints de diabète baptisé ‘Assistance to Youngsters with Diabetes’ (AYD). Il s’agit d’un projet ambitieux. L’objectif ultime du programme AYD, qui a récemment reçu le prix international DAWN (voir page 36), est d’améliorer la qualité de vie des enfants atteints de diabète en Egypte par le biais d’une éducation à la santé thérapeutique structurée.

Dépendance et croyances sur le tabagisme et le diabète

Le tabagisme chez les personnes atteintes de diabète est comparable à celui du reste de la population. Toutefois, par rapport aux non-fumeurs atteints de diabète, les personnes atteintes de la condition qui fument multiplient par deux le risque d’une mort précoce. Le risque de complications associées à la fois au tabagisme et au diabète est presque 14 fois plus élevé que lorqu’il est associé seulement au tabagisme ou au diabète. Des croyances erronées sur le tabac peuvent contribuer à la prévalence du tabagisme parmi les personnes atteintes de diabète.

Pages