Programmes nationaux du diabète

French

Amener les gouvernements à se pencher sur les chiffres du diabète

Plus de 5,2 milliards de livres par an, soit 9 % de l'intégralité du budget du National Health Service, sont consacrés au diabète et à ses complications au Royaume-Uni. Le diabète représente de toute évidence un problème de poids pour l'économie dans ce pays, comme partout ailleurs dans le monde. Malgré la place peu importante qu'occupe cette condition dans la liste des priorités du gouvernement, Diabetes UK, l'association britannique du diabète, est parvenue à constituer un groupe de pression puissant, dont l'influence ne cesse de croître dans la politique nationale.

Des études épidémiologiques préparent le terrain pour la campagne contre le diabète en Syrie

Comme dans de nombreux autres pays, la Syrie, qui compte 16 millions d'habitants, a constaté un bouleversement des habitudes alimentaires et du style de vie au cours des dernières décennies. Ce changement s'observe également dans l'augmentation de la prévalence des maladies du métabolisme en général et du diabète en particulier. Trois études ont démontré que la prévalence du diabète en Syrie était probablement plus forte que ne le prétendaient les rapports publiés. Un des objectifs du Programme national syrien pour le diabète, adopté en 1995, fut

Le Comité national consultatif iranien considère le diabète comme une de ses premières priorités

Les premières études épidémiologiques en Iran furent entamées en 1993. Cependant, face au nombre sans cesse croissant de personnes atteintes de diabète et aux coûts qui y sont associés, estimés à plus de 400 millions de dollars par an, il fut décidé en 1998 d'étudier de plus près les dernières données épidémiologiques relatives au diabète en Iran. En 1998, le Comité national consultatif pour le diabète fut créé. L'année suivante, un projet fut entrepris englobant près de 2,5 millions de personnes. De nombreuses autres

Epidémiologie, médecine clinique et santé publique : l'interface de communication

Dans notre monde soucieux de sa santé, la maladie n'est plus perçue comme un acte de Dieu, une punition ou une malédiction. Le mariage de la médecine et de la science, âgé d'à peine un siècle, a mis en évidence l'origine de bon nombre de maladies, a débouché sur des traitements et mis progressivement l'accent sur la prévention. Le diabète, notamment, est une condition que l'on comprend de mieux en mieux. Cette dernière a été reconnue et décrite dès l'apparition des premiers documents écrits.

Mise en place de programmes nationaux contre le diabète en Amérique Latine

La prévalence du diabète en Amérique latine doublera au cours des 20 prochaines années. Le diabète de type 2 figure déjà parmi les dix premières causes de mortalité chez la population adulte de cette région en raison des complications chroniques liées à l'athérosclérose précoce et accélérée. Selon les estimations, chez environ un tiers de ces femmes et la moitié de ces hommes le diabète n'est pas diagnostiqué pendantdes années. L'Amérique latine doit donc se préparer à affronter une épidémie aux lourdes conséquences. Pour y faire face, des

Exemple de soins dans un pays à faible revenu : le Ghana

Dans les années 50 et 60, la prévalence du diabète au Ghana était estimée entre 0,2% et 0,4% chez les adultes. Cependant, une analyse récemment réalisée dans l'hôpital principal du pays révèle que 6,8% des hospitalisations concernent des adultes atteints de diabète. Dans ce même hôpital, le diabète est à l'origine de 7,3% des décès chez les adultes, tandis que 22% des personnes chez qui le diabète a été diagnostiqué sont mortes des suites de cette condition. En outre, une enquête menée au niveau de la communauté à Accra a estimé la prévalence du

Elaboration de standards en Angleterre

En Angleterre, nous augmentons actuellement les dépenses publiques en matière de santé plus rapidement que dans d'autres pays d'Europe. Cependant, outre les investissements supplémentaires devant être réalisés, notre approche doit être modifiée. Nous devons mieux examiner les services de soins de santé tels qu'ils sont proposés dans le cadre du réseau des services sociaux et modifier le rapport entre nos activités à l'hôpital et dans d'autres endroits. Tels sont les principes que

Le comité slovène de la Déclaration de Saint Vincent exhorte le gouvernement à agir davantage

Même si le diabète ne figure pas à l'ordre du jour du programme national de santé 'Santé pour Tous', le nouveau gouvernement, élu l'année dernière, semble apporter avec lui la promesse d'un avenir meilleur pour les personnes atteintes de diabète en Slovénie. Le nouveau Ministre de la Santé a d'ailleurs montré son intérêt pour les politiques de prévention dans le cadre des maladies chroniques et semble

DEHKO : la Finlande investit dans la prévention primaire

En janvier 2000, le Programme de développement pour la prévention et la prise en charge du diabète 2000-2010 (DEHKO, Development Programme for the Prevention and Care of Diabetes) a été officiellement approuvé à titre de programme national contre le diabète en Finlande. Le premier audit du programme, en 2003, a indiqué que le processus de mise en oeuvre était bien engagé, tant au niveau des soins de santé primaires et que des soins spécialisés.

Les programmes scolaires japonais combattent le diabète de type 2

Ce que l'on appelait le "diabète tardif" est maintenant plus connu sous le terme de diabète de type 2. Et pour une très bonne raison. Avant, le diabète qui touchait les enfants et les adolescents était presque exclusivement le diabète de type 1 ; celui de type 2 touchait très rarement les plus jeunes. Malheureusement, ce n'est plus vrai. La généralisation des modes de vie "occidentalisés" entraîne une forte augmentation des taux de diabète à travers le monde, le diabète de type 2 s'impose à un rythme soutenu chez les enfants et les adolescents.

Pages