Message du Président de la FID

Aujourd'hui nous célébrons la Journée mondiale du diabète. C'est un jour de fête pour les personnes atteintes de diabète qui prouvent qu'avec un accès aux soins du diabète, une éducation et les médicaments essentiels, la vie peut être vécue pleinement.

Mais il y a aussi un côté plus sombre à cette Journée mondiale du diabète 2013 alors que nous publions la 6ème édition de l’Atlas du diabète. Nos recherches montrent qu’une personne sur dix dans le monde aura le diabète en 2035. Nous estimons aussi qu’à l'horizon 2035 le nombre de malades aura bondi de 382 millions à 592 millions, en majorité dans les pays à faible et moyen revenu et la plupart de moins de 60 ans. Cette forte augmentation servira de toile de fond au Congrès mondial du diabète (#WDC2013) qui se déroulera en décembre prochain à Melbourne, en Australie. Il doit placer le diabète à l'ordre du jour des ministres de la santé dans le monde entier.

Le diabète est une maladie qui accompagne le développement. L'idée fausse selon laquelle le diabète est "la maladie des riches" persiste, au détriment du financement tellement nécessaire pour lutter contre la pandémie. Au cours des prochaines années, nous aurons beaucoup à faire pour ceux qui ont le diabète maintenant et ce qui l’aurons dans l'avenir.

Alors que les nouvelles de la Journée mondiale du diabète nous arrivent des plus de 200 organisations membres réparties dans plus de 160 pays et territoires, je suis profondément impressionné par l'engagement et l'enthousiasme de notre communauté du diabète dans le monde entier.

Je vous remercie pour vos efforts.

Sir Michael Hirst
Président
Fédération Internationale du Diabète